17.08.2020 - Acqua – tutto chiaro?

Dans une ferme d’engraissement de taurillons, qui une fois par mois installe ses veaux selon le principe « tout dedans – tout dehors », environ 20 % d’entre eux développent des météorisations (= flatulences), au cours des quatre premières semaines suivant leur installation, depuis environ deux ans. Cette situation est très insatisfaisante pour l’agriculteur, soucieux d'améliorer la santé de ses veaux à long terme.

Lors de la visite de la vétérinaire du SSV, les routines de l'exploitation ont tout d'abord été évaluées : dès leur installation, les veaux reçoivent 8 litres par jour d'un substitut de lait de haute qualité, mélangé à de l'eau (130 g/L). L'eau pour l'abreuvoir et l’automate provient de leur propre source. L’automate a été remplacé à l'été 2019, mais cela n'a eu aucun effet sur le problème. L'alimentation solide se compose de foin et d'un mélange de céréales à libre disposition.

La météorisation se produit au cours des quatre premières semaines d'engraissement et donc pendant la période où les veaux se nourrissent principalement de lait. Dans le cadre du traitement des cas, on a d’abord analysé l'alimentation. Pour ce faire, les ingrédients, la composition de la ration totale et l’apport de structure ont été pris en compte. Par exemple, un excès de protéines combiné à une insuffisance de structure peut entraîner la météorisation. L’automate a ensuite été examiné plus en détail, car toute formation de biofilm peut avoir un effet négatif sur la santé animale. Le nettoyage régulier de l’automate (y compris celui du circuit et du bol mixeur) ainsi que le remplacement des tétines et son calibrage sont cruciaux. La quantité de lait de substitution et d'eau ajoutée a été vérifiée séparément à l'aide d'une balance de cuisine.

Il s'est avéré que le dosage d'eau était moins important que prévu, en raison d'une pression insuffisante dans la conduite. Une chute de pression dans la conduite peut être due au fait que le niveau de l'eau du captage ait baissé. Les eaux du captage de la source, du réseau de distribution et de l’automate ont ensuite été échantillonnées. Et en effet, le nombre de bactéries totale était clairement trop élevé. E. coli et des entérocoques ont été détectés dans l’eau de captage de la source. De plus, il y avait une accumulation de germes de la source à l’automate.

Di più al riguardo

indietro