NOUVEAU INFOLINE 032 552 00 86

31.03.2021 - Les veaux s’infectent-ils avec les mycoplasmes via le lait de vache ?

Un projet pilote sur la prévalence de M. bovis dans les échantillons de lait de tank : les veaux s’infectent-ils avec les mycoplasmes via le lait de vache ?

Les maladies causées par les mycoplasmes - telles que les otites et les pneumonies - sont principalement connues dans les exploitations d'engraissement des veaux et d'élevage de broutards. La plupart des espèces de mycoplasmes colonisent les muqueuses et les amygdales et agissent comme des commensaux spécifiques à l'hôte. Les mycoplasmes jouent également un rôle central dans les maladies infectieuses des veaux. En affaiblissant le système immunitaire, ils peuvent souvent entraîner des signes cliniques, 7 à 14 jours après un facteur de stress (transport, changement de groupe, etc.).

En ce qui concerne la propagation des mycoplasmes, la contamination des étables, des véhicules, etc. joue un rôle mineur - les contacts directs entre animaux semblent être cruciaux. Le petit génome (0,58 à 2,2 Mb) et sa capacité de biosynthèse limitée expliquent probablement l'association étroite aux cellules hôtes.

Mais quand la colonisation des muqueuses a-t-elle lieu ? La transmission de l'infection dans l'exploitation de naissance ou par le lait de vache a été décrite à plusieurs reprises et correspond à nos observations selon lesquelles les veaux originaires d'une même exploitation sont souvent tous malades ou présentent déjà des symptômes légers d'otite à leur arrivée dans l'exploitation d'engraissement. De plus en plus, nous observons également des otites chez les veaux dans les exploitations de naissance sans achat de veaux. Cela motive le SSV à faire tester des échantillons de lait de tank pour la prévalence de M. bovis dans le cadre d'une étude pilote en collaboration avec l'Université de Gand (Belgique).

Connaissez-vous des exploitations de naissance qui ont des problèmes répétés avec les veaux et dont les symptômes indiquent une infection à mycoplasmes ? Si oui, envoyez des échantillons du lait de tank jusqu'au 15 avril 2021 (sans conservateur ; 2x 10 ml) au bureau du SSV, Faculté Vetsuisse, Winterthurerstrasse 260, 8057 Zurich par courrier A et réfrigérés jusqu'à l'expédition. Nous ferons analyser les échantillons au moyen d’ELISA gratuitement pour vous et l'agriculteur/-trice et nous vous informerons du résultat. Veuillez étiqueter les échantillons en indiquant clairement le nom de l'exploitation. Si vous avez des questions, veuillez contacter Corinne Bähler (Tél. : 079 459 55 57, vous serez rappelé dans la journée).

retour