NOUVEAU INFOLINE 032 552 00 86

25.08.2021 - Otites - persistantes et récurrentes?

Qui ne connait pas ça... ? Dans le groupe, quelques veaux sont fatigués et apathiques, ils ne refusent pas complètement de boire du lait, mais la vitesse de succion est réduite et la position des oreilles - surtout lorsqu’ils sont couchés - semble parfois asymétrique. Ces symptômes sont souvent associés à une infection à mycoplasmes.

Si une oreille pend en permanence, l’otite moyenne est tellement
avancée qu'une guérison complète est peu probable.Pour lutter contre les
otites, un concept stratégique, en collaboration avec le vétérinaire du troupeau,
est recommandé.

Les mycoplasmes sont de très petites bactéries qui vivent également sur les muqueuses des animaux sains. Ils colonisent souvent le pharynx et peuvent y remonter vers l'oreille moyenne et/ou pénétrer dans les poumons. Si les mycoplasmes se multiplient en excès, ils peuvent provoquer des infections persistantes et graves des oreilles et des poumons.

Jusqu'à présent, nous savons qu'un système immunitaire faible et des facteurs de stress favorisent une multiplication massive et pathologique des mycoplasmes. Les facteurs de stress sont, par exemple, un apport insuffisant de colostrum, un apport insuffisant d'énergie par le lait, un apport insuffisant de vitamines et de minéraux, le rassemblement ou le transport prolongé des veaux, la détention de nombreux veaux dans un petit espace, une infestation de poux broyeurs ou piqueurs, des conditions climatiques humides-chaudes ou humides-froides et des différences de température élevées entre le jour et la nuit.

On soupçonne également que les mycoplasmes puissent être transmis des vaches aux veaux par le lait ; la pression d'infection semble être très différente selon l’exploitation. C'est pourquoi nous menons actuellement un projet pilote, dans le cadre duquel nous testons la première traite des vaches pour les mycoplasmes, dans 10 exploitations de naissance. En outre, nous travaillons actuellement dans certaines exploitations avec un vaccin spécifique pour l'étable ; cependant, les résultats sont encore en attente.

Indépendamment de la situation dans l'exploitation de naissance, l'exploitation d'engraissement est très souvent confrontée à des infections à mycoplasmes récurrentes, les veaux se contaminant entre eux. Outre la réduction des facteurs de stress, la détection précoce de la maladie et le traitement adéquat de chaque animal et, dans certaines circonstances, de l'ensemble du groupe, en concertation avec le vétérinaire, sont des facteurs essentiels pour lutter avec succès contre ces vagues d'infection. Dans les premiers stades, les otites se manifestent par de la fatigue, une expression faciale tendue en raison de violents maux de tête, parfois une position asymétrique des oreilles et une augmentation du grattage derrière les oreilles. En même temps, la température corporelle n'est pas élevée ou seulement légèrement élevée jusqu'à 39,5° C.

Les mycoplasmes ne sont pas faciles à détecter par culture en laboratoire, car ils se multiplient très lentement en dehors du corps de l'animal et meurent rapidement. Le prélèvement dans le nez ou la cavité pharyngienne avec un écouvillon sec et l’analyse PCR est une alternative.

Auteure : Corinne Bähler, SSV, www.kgd-ssv.ch

retour