NOUVEAU INFOLINE 032 552 00 86          NOUVEAU INFOLINE 032 552 00 86          NOUVEAU INFOLINE 032 552 00 86          NOUVEAU INFOLINE 032 552 00 86

29.10.2021 - Étude de terrain sur l'utilisation d'un anti-inflammatoire sous forme de poudre lors de la mise en lot des veaux.

Le Service Sanitaire des Veaux Suisse, sous la direction de Martin Kaske, a mené une étude sur le terrain dans cinq fermes d'engraissement de gros bétail. L'objectif était de tester l'influence d'un anti-inflammatoire non stéroïdien en poudre, nouvellement autorisé en Suisse pour l'administration par voie orale, sur l'état de santé des veaux logés en groupe dans l'exploitation d'engraissement livrée par le commerçant.

L'étude a été effectué sur six périodes d’engraissement de 145 veaux (âgés de 3 à 5 semaines, poids moyen des animaux à la mise en lot 75 kg) recevant du salicylate de sodium et cinq périodes d’engraissement d'un total de 142 veaux recevant un placebo. La dose était de 3 g par animal et par jour pendant trois jours consécutifs. Le salicylate de sodium ou le placebo ont été administré dans chaque cas via le doseur de médicaments du distributeur de lait.

La médication par le biais de l’automate s'est avérée sans complication. L'acceptation de la buvée n'a pas été affectée. L'administration de salicylate de sodium en dose unique quotidienne pendant trois jours n'a provoqué aucune anomalie concernant les symptômes de caillette et/ou d'ulcère de la caillette.

Pendant l'administration de salicylate de sodium, la proportion de veaux présentant une maladie fébrile était minime, et seuls quelques veaux ont dû être traités dans l'un des lots. En conséquence, on peut supposer que l'effet antipyrétique et anti-inflammatoire du salicylate de sodium s'est produit chez les veaux à la dose choisie.

La proportion de veaux souffrant de diarrhée était plus faible au cours de la première semaine d'engraissement chez les animaux traités au salicylate de sodium que chez les veaux traités par placebo. Cependant, sur l'ensemble de la période d'observation de huit semaines, l'utilisation du salicylate de sodium ne s'est pas avérée efficace pour réduire l'incidence des maladies respiratoires. La proportion de veaux présentant les signes cliniques typiques de la bronchopneumonie enzootique n'a pas différé entre les groupes d'animaux recevant du salicylate de sodium et le placebo. Cela peut être dû au fait que le traitement par voie orale avec l'anti-inflammatoire a commencé immédiatement après la mise en lot, mais les problèmes respiratoires sont apparus principalement vers la fin de la première semaine et au cours de la deuxième semaine dans l’exploitation d'engraissement.

retour