Leipzig – La Mecque des vétérinaires en quête de formation continue

Des salles de conférence et de séminaire pleines, ainsi qu'une activité intense au salon professionnel Vetexpo caractérisent la plus grande manifestation de formation continue en médecine vétérinaire de l'espace germanophone. Près de 5'600 participantes et participants venu.e.s d'Allemagne, d'Autriche et de Suisse ont profité de cette plateforme d'échanges professionnels.

Le congrès couvrait tous les aspects thématiques de la profession de vétérinaire. L'éventail de plus de 500 conférences allait de la formation continue classique à des thèmes transversaux tels que la sécurité alimentaire, l'éthique, le droit, la toxicologie et la protection des animaux. Les développements actuels et les derniers résultats de la recherche ont été présentés sous des formes scientifiques et pratiques.

Les spécialistes des bovins ont également eu droit à une multitude de thèmes et de cours passionnants. Souvent, nous avions l'embarras du choix quant aux conférences et séminaires à suivre.

La première journée était consacrée à la fertilité, à la santé de la mamelle et à l'élevage des jeunes animaux. Les derniers développements dans le domaine de la numérisation, ainsi que les techniques de détection modernes, qui deviennent de plus en plus importantes pour les vétérinaires, étaient bien sûr également abordés. De nombreux systèmes ont pu être démontrés et testés directement à l’issue de la conférence dans le salon professionnel qui se tenait en parallèle.

Le futur de l’activité vétérinaire dans les troupeaux laitiers a été abordé sous plusieurs angles. Le titre d'une conférence a fait mouche : "La pratique bovine de l'avenir - le grand écart entre passion et réglementation excessive". Mais les soucis de la relève et l'orientation potentielle des études vétérinaires vers la médecine des animaux de rente ont également été présentés et intensivement discutés.

Les agronomes ont présenté les dernières tendances en matière d'agriculture et d’élevage. Il a ainsi été question de "l'étable de production laitière en tant que place de travail" et des "interactions entre le système de garde et l'animal". Les conférences, qui ont attiré un grand nombre de personnes, montrent clairement que les domaines de l'agriculture et de la médecine vétérinaire se chevauchent toujours plus.

Le 4e symposium de Leipzig sur la santé des onglons a mis en évidence le fait qu’une bonne santé des onglons n’est possible que si les vétérinaires, les conseillers/ères agricoles, les pareurs/euses et les éleveurs/euses travaillent de concert.

Dans l'ensemble, c'était une manifestation réussie à laquelle nous avons participé avec beaucoup de plaisir !

Le prochain congrès vétérinaire de Leipzig aura lieu du 18 au 20 janvier 2024.

retour