Vet’s Corner 7/2019

Vets Corner 07/19

Quels efforts le secteur doit-il faire en matière d'élevage intensif pour répondre aux attentes du public quant à ses activités futures ? Et dans quelle mesure ce que l'on appelle « l’entretien motivationnel » peut-il contribuer à améliorer la santé du troupeau lors des consultations ? Voici un bref résumé des nouveaux résultats de la recherche.

 

Rethinking intensive animal agriculture and meeting public expectations for our future farms

Repenser l'élevage intensif et répondre aux attentes du public quant à nos activités futures

Von Keyserlingk M. A. G., Hötzel M. J., Weary D. M.

Sensibiliser les consommateurs aux pratiques agricoles par un travail intensif de relations publiques peut, d'une part, transmettre des connaissances et, d'autre part, influencer l'acceptation de certaines questions. Toutefois, les pratiques doivent respecter des valeurs publiquement reconnues, par exemple en matière de bien-être animal. Les consommateurs exigent de plus en plus des systèmes de production quasi-naturels. Cependant, comme le montre une étude du groupe de recherche canadien, les idées des profanes sur le comportement du bétail adapté à l'espèce diffèrent souvent du comportement réel. L'industrie sera encore plus mise au défi d'intégrer des options pour une meilleure prise en compte du bien-être animal dans les systèmes de production existants et de les développer davantage à l'aide de concepts scientifiquement fondés.

Le groupe de recherche canadien, dirigé par Marina von Keyserlingk, s'est penché sur la question de savoir si une éducation intensive du public sur les pratiques agricoles pourrait améliorer la volonté d'accepter ces systèmes. La documentation a ensuite fait l'objet d'un examen critique afin de déterminer si des pratiques plus intensives amélioreraient réellement la santé et la productivité des animaux. Des exemples de moyens pratiques d'intégrer le bien-être animal dans les systèmes actuels de production animale ont été examinés, ce qui a permis d'améliorer le bien-être des animaux d'élevage et éventuellement d'accroître l'acceptation de ces systèmes par le public.


Education du public

Informer les consommateurs sur la valeur du bien-être animal peut contribuer à rendre les systèmes de production agricole plus respectueux des animaux. D'autre part, il semble que le travail de relations publiques influence l'expertise des consommateurs mais n'améliore pas le bien-être des animaux dans les exploitations d'élevage intensif. Le simple fait d'en savoir plus ne change pas grand-chose aux valeurs sous-jacentes. Les tentatives d'éducation du public ne peuvent donc pas grand-chose pour répondre aux préoccupations sociétales concernant le bien-être des animaux dans les exploitations agricoles.


Attentes des consommateurs par rapport au comportement des vaches

Même si les consommateurs exigent de plus en plus des systèmes de production quasi-naturels, il faut clarifier ce que signifie exactement la notion de quasi-naturel. Dans une étude menée par le groupe de recherche canadien, par exemple, la préférence des vaches laitières en liberté pour les sorties en plein air a été testée par rapport à leur maintien dans l'étable en été et en hiver. En outre, les chercheurs voulaient savoir dans quelle mesure la préférence pour l'accès à l'extérieur influence le comportement en matière d'alimentation, de couchage et de mouvement. En résumé, on a constaté qu'en présence des sorties extérieure, les vaches préféraient les sorties en été, surtout la nuit. En hiver, cependant, les vaches passaient peu de temps à l'extérieur.


Évaluation critique des avantages allégués des systèmes intensifs pour la santé et la productivité

Une justification importante du lobby agricole pour les systèmes plus intensifs est qu'ils favorisent la santé et la productivité des animaux d'élevage. Les preuves à l'appui de ces allégations ne sont pas toujours claires. Par exemple, on croit que la pratique habituelle de séparation précoce des veaux et des vaches favorise la santé de la vache et du veau. Les résultats d'une étude méthodique récente montrent qu'il y a peu de preuves à l'appui de ces allégations. Cet exemple montre que les preuves utilisées en agriculture pour défendre ou promouvoir les pratiques d'élevage intensif doivent être remises en question de façon critique.
 

Littérature

Beaver A., Ritter C., von Keyserlingk M. A. G. (2019): The dairy cattle housing dilemma. Vet. Clin. Food Anim. 35: 11-27.

Busch G., Weary D. M., Spiller A., von Keyserlingk M. A. G. (2017): American and German attitudes towards cow-calf separation on dairy farms. PLoS One. 12: e0174013.

Cardoso C. S., von Keyserlingk M. A. G., Hötzel M. J. (2019): Views of dairy farmers, agricultural advisors, and lay citizens on the ideal dairy farm. J. Dairy Sci. 102: 1811-1821.

Schuppli C. A., von Keyserlingk M. A. G., Weary D. M. (2014): Access to pasture for dairy cows: Responses from an online engagement. J. Anim. Sci. 92: 5185-5192.

Smid A. M. C., Burgers E. E. A., Weary D. M., Bokkers E. A. M, von Keyserlingk M. A. G. (2019): Dairy cow preference for access to an outdoor pack in summer and winter. J. Dairy Sci. 102: 1551-1558.

Ventura B. A., Weary D. M., Giovanetti A. S., von Keyserlingk M. A. G. (2016): Veterinary perspectives on cattle welfare challenges and solutions. J. Liv. Sci. 193: 95-102.

Von Keyserlingk M. A. G., Weary D. M. (2017): A 100-Year Review: Animal welfare in the Journal of Dairy Science – The first 100 years. J. Dairy Sci. 100: 10432-10444.

 

Dairy veterinarians’ skill in motivational interviewing is linked to enhanced veterinary herd health management consultations

Les compétences des vétérinaires en matière d’entretien motivationnel sont en corrélation avec l'efficacité des conseils vétérinaires sur la gestion de la santé dans les fermes laitières

Svensson C., Wickström H., Emanuelson U., von Brömssen C., Betnér S., Forsberg L.

L’entretien motivationnel est un outil méthodologique utile pour les praticiens de l'élevage afin de faciliter le travail, en particulier dans le processus de définition des objectifs avec les agriculteurs. L'amélioration de la communication et des compétences méthodologiques dans le domaine de l’entretien motivationnel entre vétérinaires peut avoir un impact sur la volonté des agriculteurs de participer. L'entretien motivationnel est une méthode reconnue que les vétérinaires en pratique rurale peuvent acquérir par la formation et l'accompagnement par des études de cas. Les personnes ayant de fortes aptitudes empathiques peuvent plus facilement acquérir des aptitudes à l’entretien motivationnel. La capacité d'écoute joue un rôle particulièrement important.

Le changement du comportement du client est le but de la consultation vétérinaire. La promotion de la santé et du bien-être des animaux exige la participation proactive des agriculteurs (Bard et al. 2017). La capacité à communiquer est particulièrement importante pour optimiser l'engagement des éleveurs et l'efficacité du conseil qui en résulte. Il a été démontré que les éleveurs utilisent principalement un style de communication actif lorsqu'ils discutent de la santé du troupeau et des instructions aux clients, tandis que l'agriculteur est poussé dans un rôle passif (Bard et al. 2017). Un tel style de communication provoque cependant une résistance au changement de la part du client. Il y a alors un risque que les clients ne suivent pas les conseils du vétérinaire qui les conseille. Il est donc crucial d'éveiller la volonté de coopérer, même avec les "clients difficiles" et les questions sensibles, et de susciter des changements de comportement durables.


Le MI pour renforcer la motivation au changement

Les vétérinaires devraient utiliser une méthode de communication axée sur le client, directive et fondée sur des données probantes, appelée « Motivational Interviewing (MI) ». L'approche centrée sur la personne du MI peut changer efficacement le comportement de santé qui influe sur la prévention, le cours, le traitement et les résultats de divers problèmes de santé (Miller & Moyers 2017). Ce style de conversation collaborative vise à promouvoir la motivation intrinsèque à mettre en œuvre le changement par la recherche et la résolution de l'ambivalence (Miller & Rollnick 2015; Miller & Moyers 2017). Il doit donc être possible de mener les négociations de manière à ce que les agriculteurs accumulent le moins de résistance possible. De cette façon, les agriculteurs font face à leurs propres comportements problématiques et développent leur propre volonté de changer de comportement, de pensée et d'attitude. Il existe des recherches solides et bien fondées qui démontrent l'efficacité du MI, à la fois dans son utilisation initiale pour le conseil des personnes souffrant de dépendance et dans de nombreux autres domaines nécessitant un changement de comportement (Miller et Moyers 2017).
 

Attitude de base et techniques de base de l'approche MI

Derrière la méthodologie de conversation du MI se cache une attitude mentale de base avec laquelle l'interlocuteur est rencontré. Le partenariat (au même niveau), l'acceptation (appréciation, empathie, soutien de l'autonomie, appréciation), la compassion (intérêt pour le bien-être de l'autre) et l'évocation (éveil de ses propres idées) sont les aspects centraux. Selon Körkel (2012), la mise en œuvre du MI est orientée vers les composantes de l'établissement de relations, la concentration, l'évocation (promotion des manifestations liées au changement) et la planification (du processus de changement). La mise en œuvre pratique de ces processus repose sur quatre principes et une combinaison de sept méthodes (Fig. 1). Les compétences de base de la conversation motivante comprennent l'écoute active (réfléchie), poser des questions ouvertes, apprécier et résumer. En anglais, c'est l'abréviation des compétences „OARS“.

Fig. 1: Composantes de l'approche MI (Körkel 2012)

La recherche sur le processus MI suggère que les déclarations de l'agriculteur par changement ("Change Talk") et son engagement verbal à l'action ("Commitment Talk") sont des conditions préalables importantes pour un changement réel de comportement. (Körkel, 2012). Par « Change Talk » on entend donc les déclarations de l'agriculteur avec lesquelles il exprime sa capacité, sa volonté, ses raisons, ses souhaits et son engagement en faveur du changement (Miller et al. 2009). "Sustain Talk", d'autre part, est une déclaration visant à maintenir le statu quo (Fig. 2). La fréquence et la proportion des discussions sur le changement exprimées ("Change Talk") par un client peuvent être considérées comme une indication de la volonté de changer de comportement à l'avenir.

Fig. 2: Les déclarations ("Change Talk", "Sustain Talk") de l'interlocuteur expriment la motivation
à changer de comportement.
 

La connaissance du MI des vétérinaires de troupeau a des effets positifs sur la consultation du troupeau

Le groupe de recherche suédois a étudié les effets de la connaissance du MI des vétérinaires de troupeau sur les résultats des conseils aux troupeaux dans 169 fermes laitières suédoises. Les vétérinaires ont été assignés au hasard à un groupe de formation en MI (n = 18). Ces vétérinaires ont participé à un programme de formation de six mois au MI et après cette formation, ils ont mené des consultations en utilisant cette méthode. Dix-huit autres vétérinaires ont été affectés à un groupe témoin (n = 18) qui ont fourni des conseils sans formation appropriée. Avant les consultations, les compétences des vétérinaires en matière du MI étaient mesurées au moyen d'un test spécifique. Les déclarations des agriculteurs lors des consultations ont été évaluées à l'aide d'un programme d'évaluation et les pourcentages "Change Talk" et "Sustain Talk" ont été calculés. Les effets de différentes capacités du MI sur les résultats ont été étudiés à l'aide de trois modèles de régression multiple. On a constaté que la proportion de "Change Talk" au cours de l’entretien de conseil était plus élevée lorsque les vétérinaires maîtrisaient l'entrevue sur le MI. Ainsi, plus le vétérinaire communique bien et mieux la méthode de MI est maîtrisée, plus il y a de chances d'avoir un impact positif du conseil sur le comportement des éleveurs.


Apprendre et intégrer l'entretien motivationnel

Mais comment améliorer concrètement ses propres compétences conversationnelles ? En plus des composantes méthodologiques, l'approche fondamentale du MI est son attitude mentale de base (basée sur le partenariat, préservant l'autonomie, sympathique) (Körkel 2012). Les compétences OARS sont considérées comme la base de l'acquisition d'autres techniques MI (Miller & Moyers 2006). Afin d'acquérir un niveau suffisant de compétence en MI, la formation en MI est nécessaire pour apprendre les techniques de base, la mise en œuvre pratique du MI à l'aide d'études de cas et le coaching en MI correspondant. Afin de mettre en œuvre le MI comme intervention de base dans les pratiques, des changements dans les paradigmes de traitement et les processus de travail sont habituellement nécessaires en plus de la formation en MI.

 

Littérature

Apodaca T.R., Longabaugh O.R. (2009): Mechanism of change in motivational interviewing: a review and preliminary evaluation of the evidence. Addiction 104:705-715.

Bard A.M., Main D.C.J., Haase A.M., Whay H.R., Roe E. J., and Reyher K.K. (2017): The future of veterinary communication: Parthership or persuasion? A qualitative investigation of veterinary communication in the pursuit of client behavior change. Plos One 12(3): e0171380.

Hagen L.G., Moyers T.B. (2012): Manual for the Client Language Easy Rating (CLEAR) Coding System: Formerly “Motivational Interviewing Skill Code (MISC) 1.1” Retrieved from http://casaa.unm.edu/download/CLEAR.pdf

Körkel J. (2012): 30 Jahre Motivational Interviewing: Eine Übersicht und Standortbestimmung. Suchttherapie 2012. 13: 108-118.

Miller W. R., Moyers T. B. (2006): Eight stages in learning motivational interviewing. J. Teach. Add. 5: 3-17.

Miller W. R., Rollnick S. (2015): Motivierende Gesprächsführung. Lambertus-Verlag. 3. Auflage: 1-481.

Miller W. R., Moyers T.B. (2017): Motivational interviewing and the clinical science of Carl Rogers, J. Consult. Clin. Psych. 85: 757–766.

Moyers, T. B., Manuel J.K., Ernst D.A. (2014): Motivational Interviewing treatment integrity coding Manual 4.2.1. Retrieved from http://casaa.unm.edu/download/MITI4_2.pdf

retour

Inscription newsletter

Newsletter-archives


 

Entrées recommandées

Devenez membre membre de soutien, patron ou membre collectif.