02.09.2019 - Série SSV : Des veaux en bonne santé et heureux - la base du succès futur de l'élevage et de l'engraissement

Partie 3 : Optimiser la phase d'abreuvement des veaux d'élevage - comment cela fonctionne-t-il ?

La phase d'abreuvement des veaux commence par un apport approprié de colostrum. C'est de loin la mesure la plus importante pour l'immunoprophylaxie des jeunes veaux. L'ingestion du premier lait non seulement confère une immunité passive temporaire, mais influence également les mécanismes immunitaires actifs par l'intermédiaire des immunomodulateurs et des cellules vitales du colostrum. Il en résulte une empreinte à vie du système immunitaire. L'objectif indispensable d'une période d'abreuvement optimisée est que chaque veau, au cours des douze premières heures de sa vie, reçoive ad libitum, mais au moins quatre litres de premier lait d'une vache en bonne santé pour la mamelle.

Compte tenu de la surreprésentation du colostrum pour la santé animale à la ferme, l'efficacité de l'approvisionnement régulier en colostrum devrait être réexaminée au moins une fois par an, même dans les exploitations qui n'ont actuellement aucun problème majeur d'élevage des veaux. L'objectif est de déterminer la proportion de veaux dont l'apport en colostrum est insuffisant. Le Service Sanitaire Veaux Suisse accompagne les élevages dans cette étude afin d'optimiser l'approvisionnement en colostrum, qui est d'une grande importance pour les éleveurs et les engraisseurs.
 

Pour en savoir plus

 

retour