31.03.2020 - Vet’s Corner 2/2020

Comparison of immunoglobulin G absorption in calves fed maternal colostrum, a commercial whey-based colostrum replacer, or supplemented maternal colostrum

Lopez A J, C M Jones, A J Geiger, and A J Heinrichs
Journal of Dairy Science 2020; 103: article in press.

L'objectif de cette étude américaine était de déterminer si l'utilisation de poudre de substitut du colostrum à base de lactosérum (SC) chez les veaux permet d'obtenir des taux d'IgG sériques suffisants par rapport aux animaux nourris avec du colostrum maternel de haute qualité (CM) (première traite) ou du colostrum de basse qualité (BCM ; deuxième et troisième traite) auquel on a ajouté du SC. Pour se faire, 80 veaux HO pesés élevés dans des igloos individuels, ont été répartis au hasard en 4 groupes (20 animaux par groupe) et nourris dans les 90 minutes suivant leur naissance. Le groupe 1 a reçu du colostrum maternel de haute qualité (106 g/L d'IgG), le groupe 2 a reçu du colostrum de basse qualité (BCM) (30 g/L d'IgG) complété par 40 g de SC, le groupe 3 a reçu du SC avec 150g d'IgG (dose recommandée) et le groupe 4 a reçu du SC avec 110g d'IgG (dose réduite de SC utilisé). Des échantillons de sang ont été prélevés sur les veaux à la naissance et après 24 heures et la teneur en IgG a été mesurée. Tous les veaux ont reçu 3 litres de lait deux fois par jour pendant 6 semaines, ainsi que de l'eau et de l'aliment de démarrage à volonté. Une semaine avant le sevrage, la ration de lait a été réduite de moitié et à 7 semaines, les veaux ont été sevrés.

Comme prévu, les valeurs moyennes d'IgG du groupe 1 (CM) étaient les plus élevées avec 27,04 mg/ml, suivies du groupe 2 (BCM avec SC) avec 22,33 mg/ml, du groupe 3 (SC 150g) avec 16,9 mg/ml et du groupe 4 (SC 110g) avec 12,79 mg/ml. Après 1, 6 et 7 semaines, les veaux ont été pesés et mesurés : aucune différence de poids, de gain journalier, de hauteur au garrot et de largeur des hanches n'a été constatée entre les groupes.
Les auteurs concluent que le SC peut être utilisé avec succès comme alternative au colostrum maternel ou comme additif dans le colostrum de faible qualité.

En savoir plus

Beginning to offer drinking water at birth increases the species richness and the abundance of Faecalibacterium and Bifidobacterium in the gut of preweaned dairy calves

Wickramasinghe H K J P, J M Anast, S Schmitz-Esser, N V L Serão, and J A D R N Appuhamy
Journal of Dairy Science 2020; 103: article in press.

Les auteurs de cette étude, originaires de l'Iowa (États-Unis), avaient déjà pu montrer que les veaux qui recevaient de l'eau potable dès la naissance avaient un poids corporel, une digestibilité structurelle et une efficacité alimentaire supérieurs à ceux des veaux qui ne recevaient de l'eau qu'à partir de 17 jours. L'objectif de cette étude était d'étudier l'effet de l'eau potable fournie sur la composition de la flore intestinale bactérienne des jeunes veaux à l'aide de l'analyse du microbiome fécal. Dans ce but 29 veaux ont été divisés en deux groupes : 14 animaux ayant de l'eau disponible dès la naissance (W0) et 15 animaux seulement après 17 jours (W17). Les veaux ont été abreuvés 3 fois par jour avec 2 litres pendant 2 semaines, puis 3 fois par jour avec 3 litres pendant 4 semaines et sevrés à 7 semaines. Les échantillons de selles des veaux ont été analysés à l'âge de 2, 6 et 10 semaines et l'ADN contenu a été séquencé à l'aide de l'ARNr 16S. Les séquences ont été assignées à des unités taxonomiques opérationnelles (UTO) avec une similarité de 99%.

Après 2 et 6 semaines, les échantillons du groupe W0 ont montré plus d'UTO différents, une plus grande diversité d'espèces et une quantité relative accrue des genres Faecalibacterium et Bacteroides que le groupe W17. Après 10 semaines, cependant, aucune différence entre les deux groupes n'a pu être détectée en ce qui concerne le nombre d'UTO et la quantité des genres mentionnés ci-dessus.

Les auteurs concluent qu'une mise à disposition précoce en eau potable peut influencer le microbiome dans l'intestin des veaux et même avoir un effet positif sur la croissance et l'efficacité de l'assimilation des aliments.

En savoir plus
 

retour