23.06.2020 - Enjeux et activités ciblées des engraisseurs de veaux

2019 a été une année de changements pour la FSEV. Au début de l'année, Samuel Graber avait cédé sa fonction de président à Marcel Dettling et, à l'automne, il y a encore eu un changement de direction. Damiana Rinaldi est maintenant la directrice générale. À la fin de l'année, le prix unitaire du veau a été abandonné. La nouvelle année a occupé la FSEV avec différents sujets. La situation autour des veaux est devenue de plus en plus instable et la vente a été ralentie. Au printemps la crise du coronavirus et la fermeture des restaurants, qui s'en est découlée, sont survenues. Un coup dur pour l’engraissement des veaux. La FSEV n'a pas baissé les bras pour autant. Les membres du conseil d'administration se sont battus pour obtenir des fonds supplémentaires du Conseil fédéral pour l'aide au marché. Ils ont suivi la situation semaine après semaine. Le conseil d’administration a cherché à entrer en contact avec les détaillants et autres partenaires commerciaux, afin de mieux commercialiser la viande de veau suisse. Un certain nombre d'entretiens a donné de très bons résultats : des promotions sont en cours, de nouveaux produits sont introduits dans l’assortiment et l'accent est mis sur la viande de veau suisse. Toutefois, la FSEV se prépare déjà aux prochains défis : le conseil d'administration travaille actuellement à une stratégie de promotion de la viande de veau. Des discussions supplémentaires, avec les partenaires de la branche, sont en cours d'organisation et des événements pour les membres sont prévus. Le conseil s'engage également à améliorer l'image de la viande de veau : les projets relatifs à la santé et au bien-être des animaux sont soutenus sans relâche.

Damiana Rinaldi, FSEV

retour