Veau actuel

11/2022
 

 

Chers membres,

Corona, corona et pas de fin! Les engraisseurs ont été durement touchés - qui aurait pu s'attendre à ce que tout le secteur de la gastronomie, en tant qu’acheteur important, doive fermer du jour au lendemain? Et plus les mesures massives de restriction de la vie publique durent longtemps, plus la discussion devient bruyante: faut-il vraiment en arriver là?

Une seule chose est sûre : dans six mois, ceux qui ont décidé les mesures drastiques actuelles feront l'objet de beaucoup de critiques, d'une manière ou d'une autre: si à l'avenir le nombre de personnes infectées est limité, ils seront alors accusés d’activisme excessif. Cependant, si la deuxième vague redoutée arrive à la place, on leur reprochera d’avoir assoupli trop hâtivement les mesures. Et qu'est-ce que nous en retirons?

"There is no glory in prevention" a récemment déclaré un virologue. Traduit librement: La prévention ne casse pas trois pattes à un canard. C'est une phrase très frustrante, mais elle exprime en fait tout le dilemme des mesures préventives. Et elle est également très importante pour nous, le SSV. Notre objectif central est d'établir des programmes de prévention pour l'élevage des veaux afin d'éviter les maladies et les antibiotiques. Le problème, c'est que la prévention coûte de l'argent, nécessite de la réflexion et des efforts - même si les bénéfices ne peuvent pas être calculés directement au franc près. Il est facile de dire qu'il vaut mieux prévenir la maladie que la traiter. Mais le chemin est long et difficile, comme on le voit dans différents projets. Mais en fin de compte, nous savons que c'est la seule façon d’être fructueux. Fermer les yeux sur les problèmes ne nous permet pas d'aller plus loin - ni avec le corona, ni avec les maladies des veaux.

La boucle se referme ainsi - restons sur la bonne voie même dans les moments difficiles, même si le vent souffle fort de face. Peut-être pourrons-nous dire dans quelques années : le virologue avait tort - on peut avoir un succès durable grâce à la prévention et en profiter.

En ce sens, je souhaite à tous la santé, la ténacité et des animaux aussi sains que possible dans l'étable!

Martin Kaske

Directeur général du SSV

 

État du projet des veaux du SSV

Après plus d’un mois depuis le début du projet des veaux du SSV, il est temps de faire le point sur la situation. 136 exploitations de naissance participent actuellement au projet pilote en Suisse alémanique et 224 en Suisse romande. Début mai, 505 veaux du SSV avaient déjà été introduits dans toute la Suisse. Le numéro actuel est publié régulièrement sur le site.

en savoir plus

 
 

L’œil rose chez le bétail: Quand les bovins deviennent aveugles au pré

L’œil rose, également connu sous le nom de kérato-conjonctivite infectieuse (KCIB) ou maladie de New Forest, est la maladie oculaire la plus courante chez les bovins. L’article technique explique le spectre des agents pathogènes avec l’aspect clinique et le traitement. Les conseils concrets pour la pratique vétérinaire et les exploitations montrent la configuration des mesures prophylactiques.

en savoir plus

 
 

Vet’s Corner 4/2020

A peine l'hiver terminé, tout est en fleurs et croît, les mouches bourdonnent que déjà les infections oculaires du bétail augmentent à nouveau. Quels sont les agents pathogènes les plus courants de l'œil rose (= kérato-conjonctivite infectieuse bovine)? Dans une étude, l'efficacité de la cyperméthrine et autres a été testée en utilisant un pour-on ou un clip d'oreille. Quel effet peut-on obtenir en vaccinant à deux reprises contre l'agent pathogène Moraxella bovoculi?

en savoir plus

 

ÉVÉNEMENTS ACTUELS

2/3 septembre 2020: Cours de base pour les vétérinaires contractuels, Université de Berne

 

Humour de veau

"Oh, je me tenais dans un pré mangeant de l'herbe délicieuse. Et qu'as-tu fait le week-end?"

Avez-vous des suggestions? Nous sommes toujours là pour vous.

Contact
Ligne d’information 032 552 00 86
info@kgd-ssv.ch

Accès à la page d´accueil du SSV

Adhésion au SSV